oXfoZ, webagency experte en technologies open-source

Lycos France a fermé son portail

À l’époque du décollage du Net grand public en France, Lycos a été un portail célèbre, dont les publicités symbolisaient son moteur de recherche sous la forme d’un chien labrador. L’entreprise avait racheté l’hébergeur de pages personnelles Multimania (lui-même auparavant repreneur de Mygale, pionnier du genre en France) et également intégré, avec Caramail, un précurseur de la messagerie en ligne. Début 2001, Lycos était le plus gros annonceur du Web français.

Loin de cette célébrité passée, Lycos a reconnu en novembre 2008 son échec, après des années de perte d’utilisateurs et d’argent (en 2001 le groupe perdait 202 millions d’euros, moins les années suivantes mais sans parvenir à l’équilibre – 17 millions de pertes pour les 9 premiers mois de 2008).

source et suite de l’article