oXfoZ, webagency experte en technologies open-source

Windows 7 permettra de désactiver Internet Explorer

mediumPour la première fois, la firme de Redmond a pris la décision d’inclure un utilitaire permettant de désactiver son navigateur Internet . Une simple boîte de dialogue sera nécessaire pour cette opération.

L’information a été donnée par un petit groupe de testeurs de Windows 7, le prochain OS de Microsoft. Le navigateur, qui est toujours installé par défaut, peut être désactivé. L’opération s’effectuera directement via le panneau de configuration «Ajout/suppression de programmes» ; lequel permet de désinstaller ou désactiver d’autres composants Windows. Car Internet Explorer ne pourra pas être complètement désinstallé du système même si selon Microsoft, l’outil d’activation et désactivation permettra aux utilisateurs d’effacer toute trace visible d’Internet Explorer de leur ordinateur.

Rappelons qu’Internet Explorer a toujours été fortement imbriqué dans le système de Microsoft.

Il aussi faut dire que Microsoft a tenté de faire front contre les avertissements de Neelie Kroes, commissaire européenne en charge de la concurrence. La Commission Européenne ne renonce pas à épingler la moindre pratique jugée anti-concurrentielles chez le géant de Redmond.

Les accusations de « vente liée » entre Windows et IE et la plainte déposée par Opera Software contraignent l’éditeur de Windows de respecter rigoureusement les règles de la concurrence, face à Firefox de Mozilla et autres Chrome de Google…

Pour Bruxelles, la situation est claire : le marché doit être ouvert à tous, sans distinction. Selon un porte-parole de la Commission, dont les propos sont reproduits par Les Echos, « la Commission pourrait envisager d’ordonner à Microsoft de donner à ses utilisateurs une chance effective de choisir quel navigateur concurrent ils veulent installer dans Windows à la place, ou en remplacement, d’Internet Explorer, et lequel ils veulent avoir par défaut ». Traduction, Windows pourrait par défaut embarquer plusieurs navigateurs, une solution qui ne fait pourtant pas l’unanimité, notamment chez Mozilla.

Pour autant, si cette présence pouvait être jugée anticoncurrentielle il y a quelques années, l’émergence du haut débit a permis de donner de la visibilité aux offres alternatives et le choix aux consommateurs. Ainsi, la part de marché d’Internet Explorer est en constante baisse depuis quelques années.

En annonçant la possibilité de désactivation d’IE, Microsoft se prémunit du risque de retard lors de la sortie de son nouvel OS -retard qu’occasionnerait une éventuelle condamnation des autorités européennes.

Il reste qu’IE 8 sera toujours proposé par défaut dans Windows 7. Ce sera à l’utilisateur de le désactiver. Suffisant pour calmer les foudres de Bruxelles ?

source