oXfoZ, webagency experte en technologies open-source

Google Docs et Gmail à nouveau hors service pendant quelques heures

Les ennuis continuent pour les utilisateurs des services proposés par Google. Mardi, le géant du Web avertissait ainsi les internautes d’un « problème mineur » proscrivant l’accès à la messagerie Gmail. Si, quelques heures après cette alerte, la majorité du « petit sous-ensemble d’utilisateurs » affectés par ce bug avait de nouveau accès au service de courriel, Google indiquait qu’il faudrait encore 24 à 36 heures pour que tous les titulaires d’un compte Gmail puissent accéder sans encombre au service. Finalement, le pantagruélique moteur de recherche signalait ce matin que le dysfonctionnement n’était plus qu’un souvenir et que tous les utilisateurs avaient retrouvé l’accès à leur messagerie. Si Google a présenté ses plates excuses, il n’a en revanche avancé aucune explication sur la survenue du problème.

Autre service, autre dysfonctionnement : la suite bureautique Google Docs a, elle aussi, pâtit d’un manque de stabilité. Le week-end dernier, une partie des utilisateurs a ainsi été informée par courriel que certains de leurs documents avaient été partagés sans leur consentement avec d’autres internautes. Seuls les fichiers texte et les présentations étaient concernés, les feuilles de calcul restant à l’abri. Là encore, Google a fait profil bas mais n’a pas communiqué sur les raisons ayant conduit à ce bug. Tout au plus sait-on que le partage involontaire ne s’est produit qu’avec des utilisateurs ayant préalablement été invités à collaborer sur des documents des internautes affectés. Au total, selon Google, 0,05% des documents auraient été concernés.

Le succès du modèle Saas (Software as a service, ou services applicatifs en ligne), s’il ne se trouve pas remis en question par les troubles affectant Google, pourrait néanmoins être altéré si ce genre d’événements venait à se reproduire. D’autant que les services de Google semblent collectionner les avaries depuis plusieurs mois. En août 2008, presque toutes les entreprises utilisatrices des services Premier étaient déconnectées pendant deux heures. Le 6 et le 15 du même mois, certaines d’entre elles déploraient une interruption du service qui atteignait 24 heures. Mi-octobre, c’était au tour des utilisateurs de Gmail de se trouver privés de leur messagerie. Quelques jours après, les nouveaux inscrits au webmail ne pouvaient plus s’y connecter. Le mois dernier, le même Gmail était à nouveau indisponible pendant deux heures et demi. Pour rassurer les utilisateurs – et montrer que les pannes sont finalement peu courantes – Google a récemment mis en place un tableau de bord recensant le statut d’activité de ses dix principaux services en ligne.

source