oXfoZ, webagency experte en technologies open-source

Navigateurs : Internet Explorer résiste, Firefox stagne, Chrome monte un peu

La percée des navigateurs alternatifs de confirme. Le dernier baromètre établi par Internet Institute (ex-Xiti Monitor) en janvier pour l’Europe confirme une fois de plus le recul amorcé par Internet Explorer mais il n’est pas évident que Firefox de la fondation Mozilla en profite réellement.

En janvier, le browser de la firme de Redmond reste en tête avec 58,1% de part de visites. Entre le mois d’août 2008 et janvier 2009, l’audience d’Internet Explorer a reculé de 1,3%. En 2006, le navigateur concentrait encore à lui seul quelque 73% de part de visites. Aujourd’hui, la donne est bien différente.

Firefox, à la tête de l’offensive des navigateurs alternatifs représente désormais près d’un tiers des visites (32,5%). Un score qui reste toutefois légèrement inférieur aux résultats enregistrés par le navigateur libre en août 2008, date où le site avait atteint 33% de parts de visites. L’année dernière, la fondation avait notamment bénéficié de l’émulation et du succès de la troisième mouture de son navigateur Firefox.

La lutte entre Opera et Safari reste serrée. Le navigateur scandinave enregistre une part de visite de 4,1% au mois de janvier, soit un maigre point au dessus du navigateur d’Apple. Et la situation pourrait bouger. En février dernier, la firme de Cupertino a mis en ligne la version beta de Safari 4.

Le navigateur Google Chrome poursuit quant à lui lentement sa progression. Lancé en septembre 2008, le navigateur façonné par la firme de Mountain View est longtemps resté limité à 1% d’audience. Le browser concentre désormais 1,5% des parts de visites européennes.

La sortie programmée d’Internet Explorer 8, sur laquel Microsoft compte beaucoup pour inverser la tendance, ne devrait pas suffire. Les navigateurs semblent désormais solidement enracinés dans le paysage.

source