oXfoZ, webagency experte en technologies open-source

Street View : une flopée de nouvelles villes pour la France

google-street-view-villes-fr_0902f801ef00318211Lancée en mai 2007 aux États-Unis, la fonctionnalité Street View de Google Maps permet de consulter sur le service de cartographie en ligne des photographies prises au niveau du sol par des voitures spécialement équipées et offrant un panorama à 360°. Une immersion dans les rues de certaines grandes villes qui a tardé à franchir les frontières des USA mais le retard accumulé pour les autres pays continue d’être comblé.

Avec le Tour de France cycliste 2008, la France a notamment eu la primeur des premiers clichés Street View à  » l’étranger « , avant que ne soient ajoutées les six grandes villes que sont Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Lille et Nice. La contamination Street View a par la suite gagné d’autres pays comme l’Australie, le Japon ou encore des pays européens avec l’Espagne et l’Italie.

Votre ville est-elle dans le lot ?
Cette semaine, la France a eu droit à d’autres vues intéressant de nouvelles villes, à savoir : Nantes, Strasbourg, Montpellier, Rennes, Le Havre, Reims, Saint-Étienne, Toulon, Cannes, Grenoble, Angers, Dijon, Brest, Amiens, Aix-en-Provence, Limoges, Dunkerque, Saint-Malo, Troyes, Châlons-en-Champagne, Calais, Rouen, Caen, Poitiers, Clermont-Ferrand et Valence.

Pour Google, il s’agit de partir à la découverte du  » printemps du patrimoine français « , mais c’est aussi le printemps pour d’autres pays où Street View sévit dorénavant comme au Royaume-Uni.

Rappelons que par souci de respect de la vie privée, une technologie de floutage pour les visages et les plaques d’immatriculation est appliquée. Par ailleurs, si un utilisateur met le doigt sur du contenu qu’il estime inapproprié, il peut demander son retrait en remplissant simplement un formulaire en ligne.

source