oXfoZ, webagency experte en technologies open-source

Les add-ons, vecteurs de plantages des navigateurs?

Une étude menée par Microsoft montrerait que 70% des plantages d’IE (Internet Explorer) version 8 seraient dus aux add-ons.

Aujourd’hui, les add-ons sont liés à l’expérience de l’utilisateur et donc souvent indissociables de l’utilisation des navigateurs. Que doit-on en déduire?

Si Microsoft tient ces propos, nous sommes en droit de douter de la crédibilité des faits. Lorsque l’on installe un add-on, ce dernier s’accompagne bien souvent, et malheureusement, d’applications tierces qui peuvent en effet ralentir l’utilisation du navigateur. Mais comme le souligne la source de cette article sur Clubic, IE8 n’attire vraiment pas les développeurs, et s’il comptait 1200 modules complémentaires à sa sortie, il n’en compte désormais plus que 600, ce qui ne manque pas de souligner le déclin constant du navigateur made in Microsoft.

Force est de constater que la firme de Redmond cherche désespéremment un moyen de renouer avec le succès côté web, et ce ne sont pas les forces d’IE8, ni le « ballot screen’ (voir cet article) qui font son affaire.

En bref, cette petite étude paraît intéressante dans l’idée, mais ne laisserait-elle pas entendre un besoin de justification?