oXfoZ, webagency experte en technologies open-source

L’e-commerce français est en pleine croissance

S’il est vrai que l’e-commerce Français n’est pas la figure de proue de l’e-commerce Européen, force est de constater qu’il progresse fortement…

L’association de l’économie numérique, pilotée par Pierre Kosciusko-Morizet, annonce, à la suite d’une étude menée avec PricewaterhouseCoopers, une forte croissance de l’e-commerce Français. Ce deuxième trimestre 2010, 6,88 milliards d’euros auraient été générés, soit 31% d’augmentation sur un an.

Les internautes dépensent plus pour leur panier (+4euros), soit 4,4% d’augmentation par rapport à la même période l’année dernière.

Le nombre de transactions effectuées n’est pas en reste, puisqu’il connaît une hausse de 26%, toujours sur un an, ce qui porte le nombre d’opérations à 73,5 millions.

Côté produits, la maison, la décoration, le bricolage, les vêtements et la téléphonie ont le vent en poupe.

En janvier dernier, l’e-commerce Européen représentait 4,7% du commerce de détail total. La Grande-Bretagne, l’Allemagne et la France (classement dans l’ordre décroissant) représentaient à eux seuls 70% des ventes sur le vieux continent.

Notons que cette progressons sur le sol Français n’est pas une surprise, puisqu’il continue l’ascension entamée l’année dernière, et que le pourcentage de progression attendu pour la fin de l’année est de l’ordre des 31%…ce qui coïncide tout à fait avec les prévisions de Janvier dernier.

Il ne faut pas prendre ces chiffres à la légère, puisque le marché Européen dépasse de loin le marché des Etats-Unis, avec 151 milliards d’euros contre 130 milliards…

Les Français s’imposent partout en Europe concernant l’ecommerce, puisque le nombre d’acteurs Français du marché a augmenté de 196% entre 1999 et 2010.

Chaque pays aurait sa ‘spécialité’ d’achat (en Italie, on s’intéresse de près aux articles de pêche, tandis que les Néerlandais privilégient les réfrigérateurs/congélateurs), ce qui laisse à penser que les stratégies d’e-commerce sont loin d’être les mêmes partout en Europe…

Selon Pixmania (présent dans 26 pays d’Europe, sous 17 langues différentes,  près de 900 millions d’euros de chiffre d’affaires) :

« Le Royaume-Uni est le marché le plus mature d’Europe sur Internet, les Allemands ne sont pas adeptes des achats groupés, tandis que les Portugais pour leur part, utilisent particulièrement les points retraits. Enfin, « les temps forts commerciaux sur une année ne sont pas les mêmes d’un pays à l’autre », explique Jean-Émile Rosemblum, cofondateur et vice-président du groupe Pixmania.

Concernant la recherche, Google fait l’unanimité avec tout de même une exception : la République Tchèque, où le moteur “Seznam” domine la recherche sur le Web.

Enfin, le figaro ne manque pas de souligner que si les types de produits vendus changent, et s’étendent à des catégories plus vastes, comme les voitures, les diamants, ou encore des hôtels…

Source de l’article