oXfoZ, webagency experte en technologies open-source

Facebook, synonyme de non-sécurité?

Facebook, c’est un grand nom dans les polémique sécuritaires du web : aujourd’hui encore, le géant des réseaux sociaux ne faillit pas à sa réputation avec 100 millions de données utilisateurs dévoilées…

Ron Bowles, consultant en sécurité informatique, a, seulement pour alerter autrui quant à la faible sécurisation des données Facebook, réussi à collecter les informations concernant 100 millions de comptes Facebook, soit tout de même un cinquième des utilisateurs du réseau…Il aurait utilisé un ‘morceau de code’ pour ‘scanner’ ces données, et récupérer des informations non-dissimulées par la politique de confidentialité. Selon Clubic.com, « La liste diffusée contient des données telles que le nom des utilisateurs ciblés, l’adresse de leur page et l’identifiant de cette dernière. »

Facebook, dans son style bien caractéristique, s’est défendu en rétorquant qu’aucun vol n’avait été commis dans la mesure où les données n’étaient pas privées, mais publique, dû au fait qu’elles n’étaient pas protégées par une politique de confidentialité…plutôt bancal…

D’après certains experts, Facebook aurait dû prévoir cette attaque, d’autant que l’entreprise possède des centaines d’ingénieurs censés travailler sur la sécurité des données.

Quand on sait que Facebook ne récolte que 64 points dans les enquêtes de satisfaction récentes (aussi bas que les FAI, ce qui est peu), on peut se demander si une vague de désinscription n’est pas à prévoir. De plus, ce genre de déboire pourrait faciliter l’intégration sur le marché des réseaux sociaux d’autres géants, comme Google, qu’on attend toujours sur ce point…