oXfoZ, webagency experte en technologies open-source

Pourquoi les collectivités craquent pour le logiciel libre ?

31248757

Pas une administration ni une collectivité qui ne soit dotée d’ordinateurs, eux-mêmes équipés de logiciels. Sauf qu’une licence Apple ou Microsoft a un coût. Et c’est le contribuable qui paye. Grâce aux logiciels libres, une sorte de ‘troisième voie’, il est possible de faire de grosses économies. À Montpellier, l’Adullact (Association des développeurs et utilisateurs de logiciels libres pour les administrations et collectivités territoriales) s’est donnée pour mission de constituer, développer et promouvoir un patrimoine commun de logiciels libres sur fonds publics. Rencontre avec Pascal Feydel, le fondateur.

Source et suite de l’article